Enseigner le droit à l’université

Bien que cela fasse quelques années que je n’ai pas enseigné, je considère l’enseignement comme une vocation.

L’enseignement du droit est spécifique. Il s’agit de transmettre non seulement des connaissance, mais aussi et surtout, la maîtrise d’un raisonnement juridique et  d’une réflexion dialectique rigoureuse.

J’ai enseigné pendant cinq années universitaires.

J’ai commencé comme tutrice à l’université Panthéon-Assas en 2000. Il s’agissait de cours de soutien en matière de droit civil et droit constitutionnel, organisés par l’université et prodigués à une classe de première année de droit .

Puis, dans un deuxième temps, après m’être inscrite en doctorat de droit public à l’université Panthéon-Assas, j’ai enseigné un cours de droit administratif, comme chargée de cours (vacataire) à l’Ecole Nationale d’Administration de Tunis. Il s’agissait d’un public d’attachés administratifs.

En 2004, alors que j’avais avancé dans la rédaction de ma thèse sur « les sources des droits et libertés politiques en Tunisie », j’ai été sélectionnées comme Attachée Temporaire d’Enseignement et de Recherche (ATER) à l’Université Panthéon-Sorbonne pour enseigner des cours de droit fiscal, finances publiques et droit des biens publics  à des étudiants en deuxième année de droit et en licence. Il s’agissait de cours et de travaux dirigés.

Etant donné que le contrat d’ATER est d’une année renouvelable une seule fois, j’ai continué à enseigner la troisième année à l’Université Panthéon-Sorbonne en tant que vacataire. J’ai donné des cours de droit public et institutions politiques à des prépa Science-Po et j’étais également chargée de les coacher pour la préparation de leurs dossiers de candidature.

Mes expériences dans l’enseignement ont été un véritable bonheur. Je recommence à enseigner à partir de la rentrée universitaire 2014. Cette fois-ci ce sera du droit des affaires (ma deuxième spécialité) à la Mediterranean Business School.

Advertisements