Shems FM (2 décembre 2013) FR

La présidente du laboratoire de la démocratie : l’archive nationale ne peut être utilisée que par une Commission Spéciale

Ecoutez le podcast

« La présidente du laboratoire de la démocratie, Farah Hached, est intervenue sur les ondes de ShemsFM pour commenter la publication du livre noir par la présidence de la République.

Farah Hached a indiqué que dans une société démocratique le citoyen a le droit de connaître le passé des élus et que sur ce principe les archives nationales doivent être consultées. D’un autre côté, Farah Hached, a déclaré que les conditions de publication de ce livre sont contestables. Selon elle, la loi de 1988 stipule que les archives ne peuvent être consultées qu’après 30 ans et qu’à sa connaissance il n’y a eu aucune dérogation à cette loi qui permet la publication du Livre Noir.

Interrogée sur les précédents historiques au Livre Noir, la présidente du laboratoire de la démocratie a déclaré que cette pratique a été utilisée dans de nombreux pays après la dictature et qu’elle a été à chaque fois une source de scandale à cause de l’utilisation partisane des archives ce qui diminue nettement leur crédibilité. Elle a ajouté que la meilleure façon de gérer les archives passe par la création d’une commission spéciale composée par des personnes bénéficiant de la confiance de toutes les parties. »

Advertisements

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s