Assise de la justice transitionnelle – 9 décembre 2011

Les archives de la police politique dans le cadre de la justice  transitionnelle

Par Farah Hached

Introduction

Objectif du Labo’ Démocratique : trouver le moyen le plus adapté à la Tunisie concernant le problème des archives de la police politique.
Pourquoi les archives de la police politique sont-elles un problème ?
Le contenu des archives peut être instrumentalisé à des fins politiques ou économiques (corruption politique ou économique). Lorsque cette instrumentalisation est une machine étatique au service d’un homme ou d’un parti elle devient un obstacle à l’instauration de la démocratie.

Lorsqu’on étudie les exemples étrangers, on remarque que les pays qui ont vécu une transition démocratique avortée sont ceux qui n’ont pas opéré une véritable réforme concernant leur police politique, et plus précisément des instruments à la disposition de cette police (ex: Russie et Iran).

Comment faire pour ne plus vivre la dictature ? Comment faire pour que les anciens instruments de répression et d’oppression ne soient plus utilisés.?

Les problématiques liées aux archives de la police politique:
– La mémoire
– La vie privée
– La transparence et la justice
– L’avenir

Comment se prémunir ?
– Identifier les archives et comprendre le système de surveillance
– Protéger les archives
– Gérer les archives
– Utiliser les archives
– Réglementer la constitution de nouvelles archives (question que je n’aborderai pas faute de temps)

Intervention complète 

Publicités